Laure Daroux

Soyez les bienvenus

IMG_7294

palmier2

 

sur mon p'tit blog à moi!!

Plus de  17 ans dans le Pacifique, et je ne me lasse pas de la nature, des découvertes, des gens qui font ces îles, et des belles rencontres...!

La flore Calédonienne est, comme le peuple de ce petit territoire d'Outre-Mer (voire d'outre-mère), plus secrète que celle de Tahiti.

Il faut du temps, de la patience, être observateur et humble, pour découvrir sa richesse et sa rareté.


D'un voyage du bout du monde, j'en ai fait par la force des choses, un voyage intérieur, à la découverte de moi-même, grâce au monde qui m'entoure.

 

J'ai découvert mes passions, une nouvelle vision du monde, une richesse intérieure qui nous caractérise tous en tant qu'Homme, sur ce petit morceau de planète...

 

Je vous invite donc à passer de temps en temps quelques moments choisis.

 

Merci

Laure    fish3a

 

Posté par Goala à 01:54 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :


20 août 2019

Composer son menu

Vous souhaitez améliorer votre santé et mieux manger.

Vous ne savez pas comment composer votre menu santé, ni par où commencer ?

10330292_621240261317574_1904686638723888643_n

Vous vous posez sûrement plein de questions :

  • Quels ingrédients choisir ?
  • Comment composer mes repas?
  • Quelles recettes réaliser ?

Je vous proposer quelques idées toutes simples pour vous aider à trouver ce qui peut vous convenir dans votre organisation quotidienne :

IMG_6483MANGER DES ALIMENTS BRUTS

c'est à dire sans transformation industrielle.

Prenez comme 1er objectif d'éliminer peu à peu les aliments produits industriellement : les plats cuisinés, les gâteaux, soda, et tant d'autres...

Mais pourquoi?

  • Ces aliments sont trés difficiles à digérer et perturbent notre équilibre interne.

Ils sont enrichis en sucre raffiné, sel raffiné et iodé, gras de mauvaise qualité, exhausteurs de goût souvent neurotoxiques, additifs, conservateurs, sans parler des pesticides et insecticides.

Ils ne sont pas reconnus par notre systéme immunitaire qui est là pour nous protéger des intrus.Il est donc en permanence stimulé, restimulé...jusqu'à épuisement.
Comme tout système, il fini par être en surchauffe, s'épuise et parfois à se tromper de cible (ex : les maladies auto-immunes et autres maladies modernes).

  • IMG_6292Cette nourriture industrielle est tellement transformée pour se conserver dans le temps à moindre frais, qu'elle en devient très pauvre en nutriments et éléments essentiels à notre santé, à notre vie!

Or, notre corps a besoin de nutriments pour fonctionner normalement, les seuls que l'on trouve dans les aliments simples et naturels, de saison et idéalement biologiques.

MANGER DES LEGUMES frais

Justement, pour apporter un maximum de ces fameux éléments nutritifs.

Privilégiez les légumes de saison, les légumes verts pour leur richesse en chlorophyle, indispensable pour lutter contre l'inflammation générale de tous vos systèmes organiques.

calendrier production fruits légumesLes légumes cuits, ou crus si vous les supportez.

Attention ceux qui souffrent d'intestin irritable, ou si vous souffrez d'une inflammation du système digestif, les fibres des légumes crus sont irritantes, et donc augmentent l'inflammation.Il est préférables de les cuire un peu, idéalement à des températures inférieures à 100°, pour la préservation des nutriments.

LES ALIMENTS A DIMINUER, PUIS si vous le pouvez A ARRÊTER

  • Existants : café, thé, alcool, boissons stimulantes (redbull..)..
  • Sucre(s) : attention aux sucres cachés (lire les étiquettes)
  • Produits transformés (industriels,bien souvent même chez le traiteur)
  • Produits laitiers (tous)
  • Produits à base de soja (surtout s'il n'est pas fermenté)
  • Huiles transformées

COMMENCEZ PAR DES RECETTES SIMPLES

Il n'y a pas de secret, la santé dans l'assiette, commence par cuisiner.

IMG_6367

Je sais, ce n'est pas toujours facile avec toutes les obligations de chacun : les enfants, le travail, les obligations familiales, la vie de communauté, la vie de couple, les loisirs, les temps de transports...

En s'organisant différemment, en faisant participer les enfants ou d'autres membres de la famille, on peut très vite faire des petites recettes sympa et très bonnes.
Et pourquoi pas en passant un peu moins de temps sur le net ou devant la télé, et bien ce sont des minutes, ou des heures que l'on peut gagner pour améliorer le contenu de notre assiette, bien plus vital, vous ne pensez pas? ;o)
Or cuisiner des plats sains, équilibrés et bons ne prend tant de temps que ça.

IMG_6492Aller au magasin d'à côté, chez le traiteur, ou acheté des plats surgelés, va bien plus vite, c'est certains que de cuisiner soi-même.Mais au final, coûte bien plus cher, pour des aliments très caloriques mais peu nourrissants.

Une salade, une soupe, un gratin ou une tarte prennent peu de temps à réaliser, en s'organisant un peu à l'avance.

IMG_6485LES ALIMENTS A PRIVILEGIER

(à cibler en fonction de nos tolérances individuelles)

  • Fruits et légumes : surtout des légumes, les fruits avec parcimonie
  • Légumineuses : pois chiche, lentilles, haricots blancs ou noirs (très peu car difficiles à digérer)
  • Céréales : riz semi-complet, quinoa, sarrasin
  • Noix et graines : en petites quantités et pré-germées
  • Herbes et épices : persil, basilic, persil, menthe, oignons verts, piment, cardamome, cumin, fenouil, cannelle, ail, gingembre, curcuma, citron et tant d'autres, de quoi varier les plaisirs et satisfaire nos papilles
  • Huiles et gras : huile d’olives, huile de coco, avocat, colza, cameline, ghee
  • Laits végétaux : coco, amande, avoine, noisette... (attention lire les étiquettes : sans additifs et sans sucre ajouté)
  • Thés verts, thé rooibos, infusions, thé Matcha...
  • Eau, eau parfumée au concombre, gingembre, ou citron, ou les 3, ou gingembre-cannelle, ou menthe, Kombucha...

Alors bonne révolution culinaire
Chaleureusement
Laure

image carte cs Lilo

08 août 2019

Stress, santé et dépression

👉  Impact du stress sur notre santé 

Stress-Management-Cortisol

Notes prises à l'écoute de l'émission Xenius d'Arte : "vaincre la dépression"

 

brain-stress

 

Plus le cerveau réagit au stress, plus le corps déclenche une réaction inflammatoire importante.🔥

Le cerveau traiterait de la même façon la douleur physique et la douleur sociale (rejet, disputes...).😭

Historiquement, l'homme est soumit à des questions de survie (menaces).
En cas de menace, il active le système musculaire, ainsi que le système immunitaire pour se préparer à réagir.
Il y a production de substances inflammatoires, afin qu'elles combattent les bactéries ou virus qui pourraient entrer dans l'organisme par l'intermédiaire de plaies.

Des expériences négatives dans l'enfance peuvent altérer durablement le système immunitaire.
En effet, le cerveau essaye de s'adapter aux différentes menaces que pourrait vivre un nouveau né dans un environnement de mauvaise qualité.

Suite à cela, le corps restera plus sensible au stress tout au long de la vie, et déclenche plus rapidement une inflammation, voire une dépression.😭taines études montrent que les médias soc

effets-stressHQs renforce ce type de stress, peut être parce qu'ils renvoient une image faussée de la réalité.

Le cerveau change (plasticité), ce qui lui permet de s'adapter à de nouvelles situation et ce jusqu'à un âge avancé.Nous ponvons ainsi apprendre en permanence et réagir à ce que nous assimilons.

Les molécules de l'inflammation et les hormones du stress (cortisol, adrénaline...) empêchent la formation de nouveaux neurones.
En conséquence de quoi la partie responsable de la mémorisation et de l'apprentissage s'atrophie (amygdale).
La personne est alors plus rapidement en surmenage et se souviendra plus des informations négatives et des critiques.

 

Heureusement, il s'agit d'un processus réversible :

grâce aux anti-depresseurs (stimulant la production de nouveaux neurones), à l'activité physique, aux thérapies comportementales, et à la réduction du stress fondée sur la pleine conscience.

= Restauration de processus neurotrophiques, neuroplastiques.

 

Plus la prise en charge est tardive, plus il sera difficile de sortir du cercle vicieux de la dépression.

500_F_69921108_pbhs6N72tvVikaOlNc6grSsnuXEizove

 

Regarder Xenius - Vaincre la dépression en replay sur internet - Play TV

Retrouver le replay télé du programme Xenius - Vaincre la dépression de la chaine Arte gratuitement sur le web avec playtv.fr, votre plateforme de tv.

https://playtv.fr


;)

Les mo

 

 

Posté par Goala à 14:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

06 août 2019

Encore du pissenlit

Nous avons plein de pissenlits cette année dans le jardin, grâce à des pluies plus régulières.

Alors au menu : salade de pissenlits pour accompagner un feuilleté aux épinards bio frais-chèvre.
Petit plat aux plantes amères, qui stimulent les voies hépato-biliaire et rénale.

IMG_6470

Bon appétit
Chaleureusement
Laure

Plus d'informations sur la plante

Famille
- Astéracées

Pissenlit-Signification

Parties utilisées
- Les feuilles et les racines
Composants
- Terpénoïdes, acides chlorogénique et caféique, hydrates de carbone, vitamines A et C, complexe vitaminique B, potassium, et autres minéraux comme zinc et manganèse, phytostésorls, glUcosides, flavonoïdes.
Actions
- Action digestive, tonique amer, diurétique, légérement laxative, dépurative, cholagogue, anti-inflammatoire, antilithique.

8AxiwiO

Digestion
- Le pissenlit est un digestif amer et tonique hépatique.
- Fortifiant de l'appétit et de la digestion.
- Propriétés intensifiant la sécrétion du suc gastrique et aidant l'absorption.
- Activité soutenant le foie, le principal organe de détoxication.
- Remède efficace contre les problèmes hépatiques et biliaires.
- Combat l'hépatite et les problèmes s'associant au foie paresseux. du genre fatigue chronique, céphalées et maux de tête, irritabilité, et même problèmes d'ordre cutané.
- La racine possède des vertus légèrement laxatives.
Système immunitaire
- La racine par son pouvoir anti-inflammatoire, s'emploie fréquemment pour soigner arthrite et rhumatismes.
- Capacité d'accroître la sécrétion d'insuline du pancréas.
- S'utilise couramment en cas de diabète.

dandelions

Système urinaire
- Les feuilles de pissenlit, au pouvoir diurétique, réduisent la rétention d'eau, s'attaquent à la cellulite, et soignent les affections de l'appareil urinaire.
- Remplace le potassium perdu durant la miction.
- Excellent pour dissoudre les calculs.
- Capacité d'améliorer l'élimination de l'acide urique, soulage naturellement la goutte.
Soin de la peau
- Cet excellent tonique amer détoxifiant détient les propriétés d’accroître et d'accélérer l'élimination des toxines et des déchets par l'intermédiaire du foie et des reins, de purifier le sang et de nettoyer la peau.
- Très utile pour lutter contre les tâches, l'acné, les furoncles et autres abcès.
Utilisation externe
- Le jus blanc à l'intérieur des tiges peut s'appliquer favorablement pour soigner les verrues.
- L'infusion de feuilles de feuilles et fleurs de pissenlit s'emploie pour venir à bout des problèmes cutanés.

shutterstock_529155295

Mise en garde
- Il convient d'éviter tout traitement à base de pissenlit dans les cas d'obstruction du cholédoque et de la vésicule biliaire.
- Le latex s'écoulant des feuilles peut être cause de dermatite.
Les autres messages sur le pissenlit :
http://goala.canalblog.com/archives/2015/05/28/32127447.html
http://goala.canalblog.com/archives/2015/08/17/32497820.html

03 août 2019

Vous avez mal au ventre?!

Avez vous déjà connu des douleurs abdominales telles que vous avez l'impression que de l'acide circule

dans la tuyauterie!?!

je les appelle les douleurs "essentielles".

Essentielles, parce qu'elles vous atteignent au plus profond de vous, elles effacent tout, plus rien n'existe en dehors d'elles, jusqu'à ce quelles s'estompent, et disparaissent.

Elles arrivent soudainement, la plupart du temps sans prévenir, elles sont rapidement intenses et rien ne les calme.
Elles peuvent durer quelques minutes à une ou plusieurs heures, avec des pics plus ou moins intenses.
C'est long, une ou deux heures quand vous vous tordez de douleur.

La seule chose qui marche : du chaud, une bouillote très chaude sur le ventre, et dans l'idéal une dans le dos pour détendre les muscles.

Les organes étant accrochés sur les os, s'ils se tendent sous l'effet de la douleur, cela tire sur les mucles et les os.
Vous pouvez donc vous retrouvez avec le dos bloqué, en regard de la zone où est la douleur des colites.
Tout comme lorsque le diaphragme est trop tendu, cela tire ou bloque le dos juste en dessous des omoplates, avec une sensation de coup de poignard.

On parle communément de colites, ou colopathie fonctionnelle ou syndrome de l'intestin irritable SII.

Ces crises arrivent un peu n'importe quand.Elles vous réveillent la nuit, parfois plusieurs nuits d'affilée, et vous laissent épuisé par la douleur et par le manque de sommeil.

Causes et traitements classiques

La plupart du temps, les patients sont à 80% des femmes, présentant des tempéraments anxieux.
La moitié d'entre eux ont connu un gros stress dans leur enfance (abus sexuel, divorce des parents, hospitalisations, accidents...).

Il existe indéniablement une piste infectieuse, sachant que dans 10% des cas, ce trouble apparaît après un épisode de gastro-entériteOu encore après la prise d’antibiotiques (qui détruitsur son passage bonnes en plus de mauvaises bactéries, un virus, des déséquilibres alimentaires ou encore un gros coup de fatigue.Les toxines accumulées héritages de nos parents, de notre alimentation et d'un environnement toxique.

Une alimentation toxique = très pauvre en aliments physiologiques mais riche en aliments industriels et acidifiants : laitages, céréales à gluten, sucres, excitants comme le café, le thé ou l'alcool, protéines animales, additifs, conservateurs, graisses trans, aliments raffinés....d'où une accumulation de toxines et leurs conséquences sur l'ensemble de l'organisme ainsi intoxiqué (inflammation).

Inflammation = engorgement par les acides

Peut-on soigner un intestin irritable ?

Je commence avec une mauvaise nouvelle : la recherche n’a pas, pour le moment, permis de trouver un traitement curatif du syndrome de l’intestin irritable...

Il est simplement possible d’agir en prévention et en atténuation des futures crises, en commençant par :

 
  • soigner son alimentation en tâchant d’éliminer les aliments agressifs ou ceux auxquels on est intolérant, et en adoptant en seconde intention un régime riche en fibres.

Les antispasmodiques de type spasfon ou météospasmyl sont prescrits en traitement de fond ou en cas de crise.

Ils sont certes utiles, mais bien souvent ne suffisent pas.Le plus efficace est la vicéralgine en intra-veineuse.Bon pas très pratique, n'est-ce pas?!

Et en cas de pullulation microbienne colique qui remonte dans l'intestin grêle, un antibiotique sera préconisé.

Alimentation

Vous en arrivez à ne plus savoir quoi manger ou à avoir peur de manger tout simplement.

On retrouve souvent des intolérances au lactose et au fructose.
Le sans gluten donne de bons résultats mais n'est pas suffisant, et parfois pas du tout efficace.
Les sucres par contre sont fréquemment responsables des douleurs.
Le régime FODMAP est souvent conseillé, mais il est difficile à suivre et très restrictif.Il élimine de fait le gluten et bien des céréales.Certains FODMAPS, seront tolérés chez certains et fermentent chez d'autres, il faut donc les tester et les identifier.

Une vraie enquête de police!

Être attentif à son alimentation est un premier pas important vers la santé et le bien-être.
Vous serez d'autant plus efficace si vous y associés une activité physique régulière.
Mais également, si vous faîtes un travail sur la gestion du stress et des émotions.

Les probiotiques

Nous en sommes encore au début des découvertes sur les probiotiques, et les résultats sont encourageants.
Cependant, la flore microbienne digestive étant propre à chacun, et les populations de bactéries qui la composent tellement nombreuses, qu'il ne faut pas faire n'importe quoi.

Rôle des probiotiques :

  • contribuent à la digestion des aliments et à l'absorption des nutriments
  • digestion des sucres complexe
  • combattent les toxines et autres inflammations causées par les “mauvaises” bactéries
  • synthétisent des enzymes nécessaires à notre organisme
  • renforcent notre système immunitaire
  • synthétisent des vitamines (K, B12) et de neurotransmetteurs (sérotonine..)
  • Les souches de probiotiques dont les effets sur l’intestin irritable ont été prouvés sont, notamment, les suivantes :

    • Les bifidobactéries, principalement Bifidobacterium infantis (ou B. Infantis) (source) mais aussi Bifidobacterium bifidum MIMBb75 (ou B. Bifidum) (source) et Bifidobacterium animalis DN-173 010 (ou B. Animalis) (source)
    • ​Les lactobacilles, et notamment Lactobacillus plantarum (ou L.Plantarum) (source) et Lactobacillus rhamnosus GG (ou L. Rhamnosus) lorsqu’elle est associée à d’autres souches (source)
    • La combinaison de bactéries lactiques dite VSL#3, qui mélangent des lactobacilles, des bifidobactéries et des streptococcus (source)

Consultez avant de prendre des probiotiques, afin de faire le bon choix.

Pensez aussi aux probiotiques naturels à ajouter à vos repas et encore mieux à jeun le matin, un peu avant le petit déjeuner si vous en prenez.

Les approches complémentaires

Une activité physique régulière : comme la marche par exemple.

Les thérapies de gestion du stress et des émotions : sophrologie, yoga, respiration, méthode mézière, relaxation, méditation, hypnose et auto-hypnose, thérapies brèves...

...et tant d'autres qui agissent à la fois sur le physique et sur l'émotionnel.

En consultation individuelle, je vous accompagne dans votre démarche avec un programme alimentaire spécifique prersonnalisé, des astuces qui fonctionnent, des recettes faciles et des pratiques quotidiennes pour aller mieux, gérer la douleur et progresser à votre rythme.

Je vous guide ainsi vers vos propres solutions, celles qui fonctionnent pour vous.

Vous créerez ainsi votre propre carnet de suivi alimentaire, avec les ingrédients déclencheurs, c'est à dire ceux à éviter car ils provoquent les crises.Peut être seront-ils réintroduits plus tard, lorsque les dérèglements seront apaisés.Mais aussi, les aliments qui réparent, soulagent.

Vous découvrirez ainsi des aliments nouveaux bienfaisants pour votre santé.

Une fois la paroi intestinale soignée, les aliments seront correctement digérés avant d'être absorbés, ce qui mettra fin à la plupart des allergies et intolérances alimentaires.

Peu à peu, vous redécouvrirez comment réagi votre organisme et ce qui lui fait du bien.

Cette démarche aura des répercussions sur l'ensemble de votre santé et de votre bien-être.

Nous sommes un tout, tout mouvement entraîne donc des changements dans plusieurs aspects de notre santé.

Chaleureusement
Laure

 


01 août 2019

Cette fatigue qui nous fatigue!

Vous arrive-t-il d’avoir du mal à vous lever le matin, avec cette impression de devoir aller chercher bien loin un peu d’énergie?
Vous arrive-t-il d’avoir du mal à vous concentrer, avec cette impression de brouillard mental?
Avez vous besoin de vous doper au café ou autres stimulants?
Avez vous régulièrement des coups de pompe dans la journée?
La fatigue chronique est celle qui reste quand bien même vous vous êtes reposé.Celle qui ne passe pas même avec une bonne nuit de sommeil.
De plus en plus de monde en souffre, et essaye de faire avec; et de plus en plus tôt dans notre vie d’adulte.
Puis apparaissent des symptômes autres que la fatigue, tels que douleurs articulaires, douleurs digestives, problèmes de peau, allergies, problèmes de sommeil, difficultés à digérer certains aliments, douleurs musculaires, troubles du transit etc...
Nos fonctions physiologiques diminuent car elles sont sur-exploitées, sur-sollicitées pendant de nombreuses années.Le système nerveux n’en peut plus.Il est épuisé et ne parvient plus à gérer.Ce sont donc tous les autres systèmes de régulation et les fonctions vitales de l’organisme qui en pâtissent.
Comment sortir de cet épuisement chronique?
La piste principale est de remonter à la source du ou des déséquilibres, et de corriger ce qui peut l’être.
Notre histoire de vie :
  • nos antécédents familiaux et personnels,
  • notre alimentation et ce dès la petite enfance (avec ou sans allaitement, alimentation physiologique ou industrielle ...),
  • les traitements que nous avons pu recevoir (antibiotiques, antalgiques, anti-inflammatoires, traitements hormonaux dont la pilule ...),
  • les affections de la petite enfance (otites, angines, rhumes, rougeole, varicelle, gastro...)
  • les vaccins reçus,
  • soins dentaires....
tout ce qui en fait à une incidence sur nos systèmes digestifs et immunitaires.
Et, je vais vous décevoir mais nous ne sommes pas tous égaux.Nous n’avons pas le même capital génétique.Certains pourront avoir une hygiène de vie très mauvaise et d’autres faire super attention; or ce n’est pas forcément ceux que l’on croit qui auront le plus de soucis de santé.
Pour faire face à la fatigue, nous mettons alors en place des stratégies pour continuer à avancer malgré les premiers signes de fatigue : nous consommons plus de café, de cigarettes, d’alcool, de sucres, les grignotages ...et c’est le cercle vicieux!
Tout le stress et ces excitants entrainent alors un épuisement des glandes et de certains organes (pancréas, surrénales, foie, système digestif, système immunitaire...), qui tels des machines se mettent à surchauffer.
Surchauffe + +Stress + +alimentation pauvre en nutriments de qualité et déséquilibrée + +pas de temps de récupération ou de sommeil insuffisants = LE SYSTEME DERAILLE !
Ah oui, au fait, nous n’oublions pas les autres sources de stress et donc de dérèglement :
L’environnement et ses polluants :
insecticides, pesticides, pollution de l’eau et des sols, métaux lourds, additifs, perturbateurs endocriniens, conservateurs, champs électromagnétiques, wifi, vie sédentaire et dans des endroits confinés (bureau, maison, magasins, voiture..) et j’en passe...
En conséquence de quoi, nous n’avons que peu accès aux bonnes sources d’énergies pour refaire le plein.
Un évènement déclencheur
Certains évènements de la vie viennent s’ajouter à l’équation et aggraver l’épuisement des réserves.Dans la vie, personne n’est vraiment épargné.
Une naissance difficile, un accident, une rupture, un deuil, parfois même un examen, ou une prise de poste, une perte d'emploi, un déménagement, une grossesse....
Alors vous avez le tiercé gagnant :
Faible immunité + stress chronique + choc
Que ce passe-t-il alors ?
Au delà de la fatigue chronique, apparaissent des pathologies bien plus invalidantes :
sclérose en plaque, lupus, fibromyalgie, polyarthrite, syndrome de l’intestin irritable, diabète, alzheimer, parkinson, polyarthrite... et pour finir les cancers,.
En bref, toutes les maladies dégénératives ...qui explosent à l’heure actuelle.
Elles sont le reflet d’une production importante d’hormones de stress (adrénaline, cortisol, noradrénaline) sur une période anormalement longue, et sur un système nerveux, hormonal et immunitaire déjà affaibli, voire déficient.
Et le tour est joué, moins de bons nutriments pour nourrir et réparer, plus de toxines et de déchets qui entravent le fonctionnement de l’organisme.
Voili voilou, nous y sommes :
les problèmes de santé chroniques apparaissent, s’installent et ne nous quittent plus si nous ne faisons rien pour prendre soin de nous.
  • Inflammation chronique (arthrite, sinusite, tendinite ...)
  • Infections chroniques bactériennes et virales
  • Troubles digestifs chroniques (colites, candidose, SIBO, reflux gastrique...)
  • Dépression et anxiété, troubles des fonctions cognitives
  • Troubles de l'endormissement / sommeil non réparateur
  • Hypersensibilité à la pollution chimique et électromagnétique
  • Troubles métaboliques divers (hyperglycémie, hyperlipidémie, diabète, syndrome métabolique, obésité...)
  • Troubles auto-immuns (polyarthrite, spondylarthrite, lupus, SEP...)
  • Baisse de la fertilité
Pour s’en sortir, il faut alors traiter tout le système et non chaque symptôme indépendamment les uns des autres.
La, ou devrais-je dire, les solutions pour inverser la tendance se trouvent dans notre hygiène de vie.
Vous ne savez par où et par quoi commencer?
Je vous accompagne dans cette démarche, pour trouver vos solutions, c’est à dire celles qui fonctionnent pour vous!
Vous trouverez quelques pistes de solutions dans cet autre article du blog : http://goala.canalblog.com/archives/2018/04/25/36348913.html
Chaleureusement
Laure

17 juillet 2019

Nouveau séminaire de formation

C'est parti pour le marathon de la cuisine :

 

fifilles-2
= préparer un repas sans gluten, sans lactose et de saison pour 50 personnes...

🥥🍋🍊🥒🥕🥘🥗🍲

Toute la journée dans les préparatifs, j'ai emporté l'odeur avec moi  au séminaire.
Dimanche 14 juillet, pas de feux d'artifices mais comment lire entre les lignes du bilan biologique?

IMG_6427
Encore une super formation ce soir : le vieillissement et ses pathologies, prise en charge en nutrithérapie et phytothérapie.
Demain la suite, avec les douleurs, toutes les douleurs et la phase de rémission de cancer(s)...
Et pour moi livraison du repas.
🌺

Menu séminaire Pileje 2019

Détails Menu Pileje 2019

IMG_6431

IMG_6443

IMG_6444

IMG_6445

Un grand merci à toute l'équipe de Prolinéa : Josiane, Audrey, Mélissa, Sandrine, qui m'ont offert l'occasion de faire découvrir ma cuisine santé.

Un grand merci pour toutes ces formations sur la nutrithérapie et la phytothérapie proposées par Prolinéa-Pileje et dispensées par le Dr Marc Beck.
https://www.facebook.com/Pilejenouvellecaledonie/

Egalement un grand merci pour votre professionnalisme, votre efficacité et votre générosité, et toujours dans la joie et la bonne humeur.
Petit clin d'oeil spécial pour Juliette et Thomas.😉

certif Pileje formation 2019

#faitmaison #sansgluten #sanslait #cuisinesanté #séminaire #nutriprévention

Posté par Goala à 14:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

14 juillet 2019

Ennemie public n°1-Le sucre

Tout ce que vous n'avez jamais osé demander sur le sucre !!

         Avant l'ère industrielle, le sucre était très cher, ce qui en faisait un produit de luxe, accessible à peu de monde.

Puis le prix a très rapidement baissé avec l'industrie de la betterave sucrière.Et la consommation globale est montée en flèche de façon incontrôlée.
Les problèmes de santé se sont alors multipliés de façon exponentielle.
Or nous devrions en consommer très peu et de façon occasionnelle por préserver notre santé.Nous devrions en consommer le moins possible, pas plus de 6 cuillères par jour, voire moins; or la plupart de la population en mange plus de 20c/jour.

canne-a-sucre-coupee-1

Même le sucre des fruits!
Et oui, le fructose (sucre des fruits et en partie du miel) raffiné n’est que faiblement métabolisé (traité) par le foie.
Le sucre non traité sera alors transformé en graisses, et notamment en graisses abdominales, en triglycérides ...responsables du syndrome métabolique, du diabète de type 2, de l’hypertension, des maladies cardiovasculaires, de cancer,de maladies hépatiques, et bien d’autres maladies dégénératives....
Mais ce n’est pas si simple...
Il y a aussi les sucres cachés : dans les céréales*, les aliments industriels, les féculents, le pain ....
*lorsque je parle de céréales, je parle du riz, des pâtes, du pain, du blé, etc.. et non des céréales du petit déjeuner qui sont hyper-sucrées et hyper-transformées.
Eux aussi entraînent une modification importante de notre glycémie, le taux de sucre dans le sang augmente alors rapidement. Ils favorisent ainsi la transformation et le stockage des graisses, ainsi que l’épuisement des organes régulateurs.
Plus nous consommons du sucre, plus notre organisme doit produire d’insuline pour réguler la glycémie (taux de sucre dans le sang), et plus nous allons stocker le surplus sous forme de graisses.
Avec le temps, sans changement alimentaire, le taux de sucre sanguin reste toujours élevé, et nous devenons moins sensible à l’action de l’insuline.On parle de résistance à l’insuline (ou insulino-résistance).Le diabète pointe alors le bout de son nez.
Mais les déséquilibres décrient ci-dessus, ont des conséquences bien avant l’apparition du diabète, ou prè-diabète.Il nous suffit d’avoir une glycémie juste un peu plus haute que la normale pour qu’elle ait des répercussions sur notre santé, notamment sur nos reins (voir albuminémie) ou sur notre cerveau (troubles de la mémoire...).
D’où l’importance de repenser son équilibre alimentaire (et son hygiène de vie) pour stopper les conséquences immédiates ou à long terme.

Petite astuce :

“ Moins vous mangez de sucre, plus vite vos envies de sucre diminueront”.
De même, moins nous mangeons, moins nous avons envie de manger.
Alors pourquoi ne pas tester?!
Une journée sans sucre, sans sucres cachés et observer comment cela se passe.
Bonne semaine
Chaleureusement
Laure

02 juillet 2019

Le gluten, comment et pourquoi?

🌾Manger sans gluten signifie éviter tous les produits qui contiennent une ou plusieurs de ces céréales :

blé, orge, seigle, kamut, froment, épeautre, petit-épeautre, avoine🌾

Mais par où commencer?

Je vous accompagne dans cette démarche à travers des ateliers de cuisine santé.

Le prochain atelier de Lilo = "la cuisine sans gluten"

🌾🌾🌾

a lieu le samedi 13 juillet 2019 de 9h30 à 13h30

Inscriptions ouvertes 
78 63 25
📧 goalatahiti@gmail.com

Venez découvrir une cuisine de saison

Nous réaliserons ensemble un repas avec des ingrédients issus de l'agriculture raisonnée, voire bio.

En attendant de partager ce moment avec vous, je vous souhaite une belle fin de semaine 

Les aliments où l’on trouve du gluten : 🌾

  • Pain
  • Gâteaux
  • Pâtes
  • Semoule de blé dur, 1/2 complète …
  • Boulghour
  • Epeautre
  • Petit épeautre (en moindre quantité)
  • Bière

Les aliments plus surprenants : 😲

  • Frites surgelées
  • Tous les alcools à base de céréale : vodka, whisky …
  • Levure chimique, bouillons cubes
  • Pâtes chinoises (souvent à base de blé)
  • Sauces préparées (tomates, soja, mayo, béchamel, vinaigre, crème anglaises...)
  • Céréales du petit déjeuner
  • Saucisses préparées et boudins
  • Certains légumes surgelés, en conserve, purées en flocons, chips, plats préparés,
  • Desserts lactés, produits laitiers écrémés, toutes préparations à base de fromages
  • Purées ou compotes de fruits...
  • Desserts et préparations au chocolats, pralinés, tablettes de chocolat, bonbons...

Les farines sans gluten

Il en existe une bonne dizaine assez courante.

Je les ai classées selon mes préférences, tant au niveau du goût que du prix. Je vous conseille de toujours mélanger au minimum deux farines sans gluten. En effet, sinon vos gâteaux seront trop lourds, voire trop friables ou trop durs.

  • Riz complet : c’est la base de toutes mes préparations.
  • Riz : moins cher que le riz complet, en base aussi, je l'utilise peu (quand je ne trouve pas de farine de riz complet) car son indice glycémique est très élevé (environ 90).
  • Sarrasin (n'est pas une céréale) : un petit peu plus cher que la farine de riz, mais je l’aime bien, cela doit être mes gènes Bretons
  • Pois chiche : plutôt dans les préparations salées, son goût et son odeur sont très prononcés.
  • Lentilles vertes : comme celle de pois chiche, top pour les pizzas
  • Millet : ici assez chère, à incorporer dans toutes les préparations, tant salées que sucrées.
  • Soja : dans n’importe quelle préparation, mais relativement chère et se conserve mal.
  • Chataîgne : goût très prononcé, plutôt dans les préparations sucrées. Le prix est très élevé.
  • Quinoa (n'est pas une céréale) : prix trop élevé, je la teste lorsqu'elle est en promo
  • Fonio : je l'utilise surtout en semoule
  • Amarante : comme l'embrevade, je la fais pousser dans mon jardin et la passe au moulin à café
  • Maïs : uniquement bio et rarement car pas conseillé dans l'alimentation hypotoxique (cf Dr Seignalet)

gluten free image

Les fécules

Les fécules sont très importantes car elles permettent d’alléger vos préparations. On remplace 1/4 de la quantité de farine par de la fécule !

  • Fécule de maïs ou maïzena
  • Fécule de pomme de terre
  • Arrow root

Les flocons

Les flocons de céréales pourront vous permettre de réaliser des muesli en tout genre pour remplacer les céréales du matin, mais aussi des porridges, de la chapelure …

  • Riz
  • Sarrasin
  • Millet
  • Quinoa

je les utilisent peu car ils sont assez chers et ont un indice glycémique élevé.

La gomme de guar

La gomme de guar est indispensable aux prépartations sans gluten.

Elle donne du liant et de la consistance ! A glisser dans toutes vos préparations !

Atelier SG 13

Venez tester avec moi en atelier

Chaleureusement
Laure

Les photo de l'atelier :

IMG_6418

Crackers sans gluten et crème de carottes au curcuma

IMG_6419

Douces crèmes vanillées au cacao

IMG_6420

pulpe de pommes lianes du jardin

IMG_6423

Salade de Kasha pré germé

IMG_6426

quelques éclats de cacao amer pour le mélange de textures et de goûts

Posté par Goala à 19:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

26 juin 2019

Eteindre le feu intérieur .. ou les oméga 3

tdah-et-omega-3

C'est Koi ça?

L'oméga 3 est dit "essentiel, car notre organisme ne peut pas le fabriquer lui-même.

Il aide entre autre au développement et au fonctionnement de la rétine, protège le système cardiovasculaire, améliore le fonctionnement du cerveau.

Il améliore les fonctions cognitives et amoindrit les effets de la dépression et des sauts d'humeur.

Les bonnes graisses pour la tête :

la santé de notre corps et de notre cerveau dépend de ce que nos intestins digèrent, notamment des lipides.

Nous sommes le résultat de ce que nous mangeons, mais surtout de ce que nous absorbons ou pouvons absorber.

Notre cerveau est composé de 50% de lipides, et notre masse nerveuse de 70%.

Nos cellules disposent d'une membrane plasmatique composée de lipides, notre système hormonal repose sur un système lipidique et les lipides interviennent dans tout processus inflammatoire en jouant un rôle calmant (action anti-inflammatoire).

Notre vitalité neurologique et cérébrale (qui peut notamment nous prévenir de troubles graves, comme la maladie d'Alzeimer) dépend donc en partie de l'apport en certaines bonnes graisses.

Ils ont un effet protecteur sur les pathologies allergiques. Les Oméga 3 diminuent la sensibilité aux allergènes et  sont aussi très anti-inflammatoires.

Où trouve-t-on les oméga 3 ?

source-gras

Dans certaines huiles : colza, germe de blé, noix, noisette, chanvre, soja, cameline.

oméga3-animal

surtout les petits poissons des mers froides :sardines, maquereaux et saumons...

oméga3-végétal

Mais aussi dans les légumes à feuilles très vertes et les herbes sauvages (ex : le pourpier de nos jardins).

rapport oméga 3 et 6

Quelle quantité consommer ?

Les apports quotidiens recommandés sont d’environ 1,8 g pour les femmes et 2 g pour les hommes.

Mais surtout ce qu’il faut retenir, c’est le rapport entre oméga 6 (autre acide gras polyinsaturé) et oméga 3.

Ce rapport devrait être de 5 (soit 10 g d’oméga 6 pour 2 g d’oméga 3).Personnellement, je dirais même bien moins soit 1 oméga 3 pour 3 oméga 6.

En France et dans de nombreux pays industrialisés, ce rapport est bien supérieur. Or ces 2 acides gras se « concurrencent » dans l’organisme d’où l’intérêt d’avoir un rapport correct entre les 2. 

Y a-t-il une différence entre les oméga 3 d’origine animale et végétale ?

Parmi les acides gras oméga 3, on distingue :
• l’ALA (acide alpha-linolénique), d’origine végétale,

• l’EPA (acide eicosapentaénoïque), d’origine animale

• le DHA (acide docosahexaénoïque), d’origine animale


L’EPA et le DHA peuvent être fabriqués par l’organisme à partir de l’ALA qui est donc plus « essentiel » encore que les 2 autres.

L'huile de colza est un moyen facile et pas cher de consommer de l'ALA (8-10 g/100 g). De plus, le rapport oméga 6 et oméga 3 est bon.

Graines et huile de chanvre, lin : 2 c. à soupe de ces huiles (2x10g) suffisent à apporter les 2 g d’ALA conseillés/jour.

Un avantage supplémentaire, c’est leur bon rapport oméga 6/ oméga 3.

sources oméga 3

Pour consommer suffisamment d’oméga 3 :

• rajoutez systématiquement 1 cuillerée d’huile de colza (facile à trouver) dans vos vinaigrettes

• saupoudrez salades, soupes, smoothies de graines de lin, de chanvre ou de citrouille en rajoutant aussi un peu de jus de citron ou d’agrumes antioxydant.

• ciselez des fines herbes (persil, ciboulette) au-dessus de vos plats.

• consommez des huiles et des aliments confectionnés à base de graines de lin ou de chanvre*.

*toujours moulues au dernier moment pour éviter qu'elles ne s'oxydent et donc deviennent toxiques.

* les huiles riches en oméga 3 s'oxydent très vite, donc conservez les au réfrigérateur et consommez les rapidement.

 

bien_equilibrer_acides_gras

 

Posté par Goala à 17:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,